Zoom | Spitzer – Roller Coaster EP

Un peu plus de deux ans se sont écoulés depuis le soir où les frères Spitzer ont fait escale dans ma chère et tendre Toulouse pour y jouer leur live. A l’époque déjà, ils m’avaient fait forte impression, relevant nettement le niveau d’une soirée un peu chiante. Deux longues années durant lesquelles leur myspace indiquait inlassablement « Roller Coaster EP coming soon »… Car les deux frangins ont plus ou moins brûlé les étapes, se produisant dans quelques uns des plus grands clubs et événements tout autour du globe avant même la sortie de ce premier EP, à commencer par le Rex ou le Mezzanine de San Francisco, en passant par les Nuits Sonores de Lyon, chef lieu de la fratrie. C’est donc assez naturellement qu’on les retrouve signés aujourd’hui sur le label fondé par Agoria, InFiné, que l’ont peut aisément considérer comme le meilleur gage de qualité de la ville Rhodanienne… Matthieu et Damien s’apprêtent donc à se lancer dans le grand bain avec ce premier maxi tant attendu, prévu pour le 19 avril, et qui on l’espère sera suivi de plusieurs petits frères.

Roller Coaster est un premier essai concluant, dores et déjà soutenu et joué par des pointures telles que Agoria ou Laurent Garnier. Trois titres qui nous rappellent que les frangins apprécient les synthés et savent parfaitement jouer avec pour nous offrir une techno aérienne et distinguée, où la mélodie a une place essentielle. On pourra retrouver quelques sonorités déjà présentes dans leurs premiers jets, qu’ils ont su sublimer afin de délivrer une copie quasi parfaite. Ma préférence va à l’entraînant, bien que délicat, « Sir Chester », dont la boucle nappée de subtiles notes de synthé fait monter très, très haut. Bref, si vous ne connaissiez pas Spitzer, il est temps de vous y atteler et de les soutenir dès le 19 avril.

01 Roller Coaster
02 Sir Chester
03 Too Hard To Breathe (feat. Kid A)

________________________________________________________________

Et comme ici on apprécie les deux frères depuis un moment, et qu’on croit très fortement en eux, on souhaitait aller un peu plus loin que la simple présentation du groupe et de ses travaux. Ils nous ont donc concocté un selector de leurs influences et coups de coeur du moment dans lequel on retrouve cette précision chirurgicale et minimaliste qui leur est chère.

01 Spitzer – Too Hard To Breathe (feat. Kid A) (Spitzer Edit) (InFiné)
02 Minilogue – Hitchhiker’s Choice (Cocoon)
03 Four Tet – Plastic People (Domino)
04 Luciano – Conspirer (Cadenza)
05 Fairmont – Pavilion (BPitch Control)
06 Massive Attack – Paradise Circus (Gui Boratto remix) (Virgin)
07 Pantha Du Prince – Behind the Stars (Rough trade)
08 Trentemøller – Miss You (Trentemøller Remix) (Audiomatique Recordings)
09 Aufgang – Sonar (Spitzer remix) (InFiné)

Spitzer – Selector for Trace A Line

.

Un grand merci à Thomas de chez InFiné et aux frères Spitzer.

4 Comments
  1. Xixy says:

    Pas réellement convaincu par Too Hard To Breathe, j’attends de voir la suite de l’ep. ;)

  2. Orivaa says:

    C’est vrai que Too Hard To Breathe n’est pas top, mais les deux autres tracks compensent largement, surtout Sir Chester.
    Sinon, il est sympa ce petit mix, même si les tracks sélectionnées ne sont pas super originales :/

  3. Frelon says:

    Moi j’ai vraiment aimé cet extrait, faut dire que Kid A me laisse jamais insensible, j’adore son registre proche de Bjork.
    et la prod est très propre. Vraiment d’accord avec Walk, Spitzer c’est le futur !

  4. oui-oui says:

    Connaissais peu, que de nom en fait. Mais j’apprécie beaucoup. je vais essayer de voir où ils se produisent cet été, qui sait, peut-être que je vais enfin me lancer autant que vous dans les lives, festivals et autres expériences musicales passionnantes…

Leave a Reply