(TAL145) Zaquoir – Boat Trip to Nisyros

Comme certains ont déjà pu le voir, nous organisons le dimanche 9 août un évènement open-air à La Plage du Glazart en collaboration avec le label Londonien/Munichois SVS records. Ce 145ème épisode est donc pour nous l’occasion de vous faire découvrir une facette de ce label de qualité avec aux commandes Matthias Gross, alias Zaquoir.

Matthias a déjà un long vécu avec la musique. Son premier album « Asino Sardo », récemment sorti sur SVS, est le fruit d’une quinzaine d’années de travail et d’inspirations diverses et variées. Il a en autre vécu à Leipzig, Istanbul et Vilnius où il a eu la chance de pouvoir s’inspirer de cultures et d’environnement différents pour façonner sa touche musicale. Dans ces différentes villes, il a eu l’occasion de travailler sur de multiples projets. On peut citer par exemple le groupe d’improvisation Grosshuber, des collaborations avec des artistes jazz ou bien sa contribution pour la partie électronique du groupe Mud Mahaka.

Zaquoir fait aussi partie du crew Selbstversorgersound depuis sa création. Le label SVS est d’ailleurs né de ce crew, dont tous les membres se réunissent une fois par an dans un chalêt en Autriche, et produisent une musique qui est propre aux paysages qui les entourent.

Pour en revenir à son album sorti en juin sur SVS, le but principal pour Matthias était de construire une pièce autonome et qui s’écoute dans sa globalité. Comme il le décrit lui même : « the whole thing is more important than the single tracks ». Cet album est donc bien différent de ses autres release sur le label qui étaient des morceaux isolés dans des compilations VA, et il laisse place à une autre facette de l’artiste, on a envie de dire plus originale. Difficile de catégoriser l’album dans un style bien précis tant les morceaux diffèrent les uns des autres; on se contentera de vous donner la description que Matthias en fait lui-même : « it is from broken beat electro and jungle to straight techno and experimental electronica ».

Lui évoquant des souvenirs de l’île grecque paradisiaque Nysiros, son podcast (live) est largement inspiré de son album Asino Sardo. Avec une touche un peu plus expérimentale, vous saurez parfaitement l’apprécier à la maison.

On aura le plaisir de l’entendre en live dimanche prochain sur la Plage du Glazart aux côtés d’une multitude d’autres artistes du label SVS (Konrad Werhmeister, Daniel Hermann Collini, Bartellow), des copains de BeatXChangers (Tomamura et Maurice Martingale) et de notre résident Apologue.

On vous souhaite une bonne écoute et on vous dit à dimanche!

_____________________________________________

As some of you may have already seen, we are co-organizing an open air event on Sunday 9th with the London/Munich based imprint SVS records at La Plage du Glazart. This 145th episode is therefore the perfect occasion to introduce you with one of the different faces of the label : Matthias Gross alias Zaquoir.

Matthias is everything but a new player in the music game. His first LP « Asino Sardo », released in June on SVS is the result of 15 years of hard work and multiple inspirations. Having his origin in Northern Bavaria he was living in Leipzig, Istanbul and Vilnius, where he was working on different sound and music projects. To name a few, he was part of the live improvisation projects Grosshuber, was working with Jazz musicians and he was also was playing the electronic part in the band Mud Mahaka.

Zaquoir is also part of the Selbstversogersound crew from its very beginning. The members meets annually in different places in the mountains to produce new music that would not come out if there weren’t that special surroundings. It was the starting point of the label SVS.

About his album « Asino Sardo », the aim for Matthias was to create a record that stands for itself, and independent piece. He put dedication to make a whole trip with the album, and the result is that when you listen through it the whole thing is more important than the single tracks. This LP is then quite different from Zaquoir other releases on SVS, which were single tracks on various artists released, and we discover a new side of the artists, we would like to say more authentic. Talking about style, it’s quite though to pick one as they are many different tracks with different style. We would rather quote the man himself : « it is from broken beat electro and jungle to straight techno and experimental electronica ».

Reminding him some memories about the Greek island Nysiros, his live podcast is largely inspired by his Asino Sardo album. It got quite experimental in a way, and it is a good for radio listening.

We are looking forward to see him performing next Sunday at La Plage du Glazart along with a bunch of others artists from SVS, friends from the BeatXChangers crew and our resident Apologue.

Have a good listening and see you on Sunday!

Download here : (TAL145) Zaquoir – 03.08.2015

(TAL144) Collapsing Market

On continue notre tour d’horizon des acteurs de la scène parisienne pour ce 144ème podcast, avec comme invité le talentueux duo Collapsing Market. Composé de Cyrus Goberville et de Louis Vial (aussi moitié de Mura Oka), ils ont vite réussi à se faire une place parmi les figures qui comptent dans la capitale grâce à un style affirmé et un label à la popularité grandissante.

Lancé l’année dernière, Collapsing Market a pour ambition de proposer des mix pointus réalisés par des DJs soigneusement choisis. L’idée est d’aller à contre-courant du format podcast aujourd’hui omniprésent en pressant chaque sortie sur un nombre limité de cassettes audio, en référence à la belle époque des mixtapes. Après deux magnifiques premières éditions signées Andrew Lyster et Untilmyheartstops (Leif + Joe Ellis), une troisième tape signée Nick Craddock est tout juste sur le point de sortir.

En parallèle des mixtapes, le label se prépare à étendre son catalogue en octobre avec une première sortie vinyle signée Louis sous son alias solo Eszaid. Peu d’infos circulent sur ce projet pour l’instant, mais il suffit d’écouter l’album né de la collaboration entre Louis et Sidney sur Latency l’année dernière pour s’attendre à quelque chose de grand.

Quand on écoute un mix de Collapsing Market, on finit toujours par se demander comment les mecs arrivent à dénicher autant de musique à la fois géniale et totalement obscure. Le podcast qu’ils ont enregistré pour nous ne déroge pas à la règle, on apprécie les 20 premières minutes d’introspection qui laissent place au premier kick annonçant une progression lente et totalement maîtrisée.  Si vous souhaitez les écouter ce week-end, ils joueront ce dimanche même à la Sundae en compagnie de Mix Mup et Suleiman & Sidney, sous un soleil qui s’annonce grandiose. Alors n’hésitez pas à faire un tour quai de la Rapée pour découvrir  ce duo original et surprenant, ils en valent carrément la peine.

Download here : (TAL144) Collapsing Market – 26.06.2015

(TAL143) Riohv

On traverse l’Atlantique pour ce 143ème épisode; aux commandes : Riohv. Jeune producteur de 23 ans basé à Ottawa (Canada), il fait partie de la liste prisée des artistes du fameux label 1080p. Basé à Vancouver et ne signant quasi-exclusivement que des artistes canadiens, 1080p est sans le moindre doute l’un des labels les plus riches et novateurs des deux dernières années. On a assisté à une véritable déferlante musicale depuis 2013 avec pas moins d’une cinquantaine de releases en 2 ans. Plus étonnant, la qualité est toujours au rendez-vous.

Bien évidemment, Riohv fait partie des artistes qui ont particulièrement attiré notre attention. On ne connaissait pas grand chose du jeune homme avant la sortie de son album Moondance en septembre dernier (format cassette et digital), mais on a de suite été séduit par la maturité et la musicalité de ces 9 pistes. On reconnait bien sûr la touche lo-fi typique de 1080p, mais on tombe rapidement sous le charme des douces mélodies qui viennent flirter avec les récurrentes basslines acid bien crado. Ce n’est pas tâche facile de commencer par un album, et bon nombre échouent en faisant ce choix, mais ici le travail est réussi et on félicite la cohésion de cette première sortie.

On est donc content que Riohv ait accepté de nous enregistrer ce mix pour nous montrer de quoi il est aussi capable derrière les platines. La technique est là, la sélection aussi. 1h de musique inclassable dans un simple genre; ça bouge, c’est original, c’est tout ce que l’on demande. On a hâte d’entendre la prochaine sortie du monsieur prévue pour bientôt, ainsi que de l’inviter pour l’une de nos prochaines soirées. Bonne écoute ;)

_____________________________________________

For this 143rd episode, we decided to cross the Atlantic and meet Riohv. The Ottawa based 23-year old producer is mostly known for his recent appearance on 1080p, the Vancouver-based label which is without a doubt one of the richest and most innovating imprints of the last couple of years. We’ve witnessed a true flood of music since 2013 with not less than 50 releases in 2 years. Surprisingly enough, only high quality stuff.

Of course, Riohv is one of those young artists who caught our attention. We didn’t know much about the young man until his latest album « Moondance » came out last September (on tape and digital), but we were immediately seduced by the maturity and musicality of these 9 tracks. The typical lo-fi touch of 1080p is easily recognizable there, but we’re rapidly charmed by the soft work on the flirt between melody and dirty acid basslines. It isn’t an easy task to start with an album, many failed making this choice, but the work here is successful and we salute the coherence of this first piece.

Therefore, we are happy Riohv accepted to record this mix, thus demonstrating he also knows how to handle the decks. The technique is there, and so is the music selection. 1h of unclassifiable music, it moves, it’s original, and it’s all we ask for. We can’t wait to hear his next works soon to be released, and to invite him for one of our future gigs. Enjoy the listen.

Download here : (TAL143) Riohv – 16.06.2015

CONCOURS – Weather Festival 2015

Après le succès incontestable de la dernière édition hivernale, on s’est demandé comment les organisateurs du Weather allaient faire pour surprendre à nouveau leur public. Pourtant, il suffit de jeter un oeil à la programmation de l’été 2015 pour comprendre que oui, la créativité de Surprize semble bien n’avoir aucune limite. Rendez-vous est donc pris dans un mois  pour faire la fête dans différents lieux emblématiques de la capitale (Institut du monde arabe, Gaîté Lyrique…), mais aussi et surtout en plein coeur du bois de Vincennes pour un main event de deux jours qui s’annonce titanesque.

Tout le monde savait à l’avance que nous n’aurions pas à nous en faire pour la programmation du festival, et l’annonce de celle-ci nous a donné raison. Les festivités débuteront dès le 27 mai, où le coup d’envoi de la semaine « Off » sera lancé à l’Institut du monde arabe avec une projection privée de « Man From Tomorrow », un film réalisé par Jacqueline Caux en collaboration avec Jeff Mills pour la musique. De nombreux événements se succéderont tout au long de la semaine dans les clubs emblématiques de la capitale (Batofar, Rex Club, Concrete, Machine) avec une préférence perso pour le live de Voices From The Lake alias Donato Dozzy et Neel, jeudi 28 mai à la Gaîté Lyrique.

Les choses sérieuses commenceront le 4 juin au bois de Vincennes avec un concert d’ouverture réunissant plusieurs performances inédites, comme cette collaboration entre Derrick May, Francesco Tristano et l’orchestre Lamoureux, sans oublier une rare apparition parisienne d’Omar Souleymane. Les 5 et 6 juin marqueront l’apothéose de cette édition 2015 avec deux journées marathon (18h00-08h00 puis 16h00-08h00) durant lesquelles se succéderont plus de 70 artistes, réunissant comme d’habitude la crème de la musique électronique européenne et américaine. Inutile de répéter le line-up visible ci-dessus, mais notez bien que l’événement conservera le format de l’année dernière avec quatre scènes dédiées mais aussi deux nouvelles scènes inédites, Modular et Ambient, pour les plus aventureux d’entre vous.

Quelques formules de pass et quelques packs event + hébergement sont toujours disponibles sur le site officiel. On a de notre côté plusieurs places à vous faire gagner: 2×1 pass 2 jours + 2 places pour la projection exclusive de « Man From Tomorrow » à L’institut du monde arabe. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit d’envoyer nom et prénom + la place qui vous intéresse sur philkarge@tracealine.com.

(TAL142) Eliott Litrowski

Eliott Litrowski

Retour du beau temps, retour de la house cette semaine avec Eliott Litrowski, notre invité pour ce 142e podcast teinté d’amour. Digger passionné depuis son adolescence, Eliott s’amuse avec ses vinyles depuis plus de 10 ans désormais ; une décennie qui lui aura permis de s’immerger dans plusieurs styles musicaux, allant du scratch à la drum and bass à ses débuts pour en arriver aujourd’hui à un gros mélange de techno, house acid qui laisse place à beaucoup d’influences funk, disco voir même hip-hop. Un melting pot qui se ressent forcement dans ses sets, tout sauf confinés à un seul genre ; Eliott aime varier les styles en live et c’est ce qui rend chacune de prestations unique. Peu surprenant quand on connait son éducation musicale atypique pour un mec de sa génération ; passé par les Bains Douches et bercé très jeune par les soirées du Pulp, Eliott s’est fait progressivement un nom sur Paris, sa ville natale, mais aussi à Berlin et Bruxelles où il a joué à de multiples reprises. C’est toutefois en France que vous le croiserez le plus régulièrement, aux côtés de collectifs qui lui sont proches tels que Cracki ou Popcorn.

C’est sans surprise qu’on le retrouve également depuis peu à la production, ayant franchi le cap en 2013 avec son premier EP « Confusion Totale » sorti sur Popcorn Records. Un premier essai qui s’est avéré très concluant, une deep house simple mais efficace, remixé de belle manière par Marco Zenker et Vadim Svoboda. Il s’est aussi fait remarquer il y a quelques mois avec un edit brillant du « Prince de la ville » de 113, dispo en free download sur le soundcloud de Cracki. Et c’est justement pour Cracki Records qu’il prépare actuellement un nouveau maxi nommé « Carjacking EP » qui sortira aux alentours du mois de Juin. Un vinyle composé de quatre originaux et dont le petit teasing en mastering nous annonce un gros tube en perspective, à surveiller de très près !

Concernant le reste de son actualité, Eliott sera à Toulouse le 25 Avril ainsi qu’à Marseille le 16 mai, en attendant d’autres dates qui vont surement se confirmer dans les semaines à venir et avant un départ pour Copenhague prévu pour bientôt. D’ici là, nous vous invitons à vous plonger dans ce très joli podcast de 82 minutes qu’il a enregistré pour nous et qui est à l’image de ce qu’il fait le mieux ; expérimenter en mélangeant les genres avec une cohérence parfaite. Merci à lui !

Download here : (TAL142) Eliott Litrowski – 14.04.2015