(TAL141) Théo Muller

Théo Muller

On continue notre tour d’horizon des jeunes acteurs de la scène techno parisienne, avec comme invité pour ce 141e podcast, notre ami et confrère Théo Muller. Ce digger fou, passionné par les vinyles et plus spécifiquement par les gros kicks depuis sa jeunesse, a fait toutes ses classes sur le terrain. Tout a commencé avec l’aventure Midi Deux dont il est le co-fondateur, un collectif qu’on a vu grandir en même temps que nous et réaliser de très belles choses au fil des années. Outre les podcasts atypiques et des reviews toujours justes qui leur ont permis de se lancer à travers internet, c’est surtout sur leur scène rennaise natale que Théo Muller et ses potes ont réussi à s’imposer avec une résidence qui vit encore aujourd’hui et qui affiche sold out à chaque édition. Une vraie performance quand on sait à quel point cela peut être compliqué de fédérer un public en province, d’autant plus sur la durée. À son actif, on peut citer les bookings de Tevo Howard, Levon Vincent, Fred P, Objekt, Trevino ou plus récemment DJ Richard et Borrowed Identity. Mais l’aventure ne s’arrête pas là puisque Midi Deux s’est transformé en label depuis peu, avec le premier EP de Full Quantic Pass, un de leurs protégés, sorti en galette le 11 Février dernier et qui marque le début d’une nouvelle étape pour le collectif rennais.

Depuis, Théo Muller a également fait du chemin en solo, passant par La Machine où il a été assistant de communication, l’agence OOO qui en découle et désormais le Monseigneur, ce nouveau club parisien où il est responsable d’une programmation qui arrive toujours à surprendre. Il devient donc progressivement un touche-à-tout mais nul doute qu’il reste très attaché à sa première passion : pousser des vinyles en club pour ambiancer son public. Le podcast qu’il nous a enregistré aujourd’hui reflète l’étendue de ses goûts en terme de techno ; le kick 4/4 roule sans cesse en arrière fond mais tout les genres y passent, de la virilité club à la douceur deep avec quelques plaisirs house et dub disséminés à droite à gauche.

En attendant de le voir peut être un jour en guest sur une de nos soirées, ce qui n’est probablement qu’une question de temps, vous pourrez retrouver Théo Muller le 20 Mars à Rennes pour la Dance Around 88 aux côtés de Ringard et Calcuta et le 26 Mars à la Java avec Eliott Litrowski, Coni et DJ Charlie. Et vous repasser ce podcast en boucle parce qu’au delà de la technique affichée qui est impeccable, la sélection est judicieuse et vraiment cohérente.

Download here : (TAL141) Théo Muller – 26.02.2015

(TAL140) Dilated Pupils

C’est l’heure du 140ème épisode, et nous sommes fiers de vous annoncer que nous avons dégoté pour l’occasion un mix du mystérieux collectif hollandais Dilated Pupils. Qui sont-ils? Une bande de potes et de beatmakers qui ont décidé de collaborer il n’y a pas plus d’un an, et attention, leur page Discogs a déjà de quoi faire pâlir bon nombre d’entre nous. En l’espace de quelques mois, on a vu défiler pas moins de 6 Eps sur d’excellents labels (comme Fear Of Flying, Mode of Expression, Sol Asylum, Make Sense, etc.) ainsi que deux remix, tous aussi bons les uns que les autres. Libre à vous de tapoter sur vos claviers pour découvrir qui se cache véritablement derrière ce projet, nous n’en dirons pas plus ici.

Le mix qu’ils nous ont enregistré est simplement une merveille qui oscille avec finesse entre Deep House, Dub Techno et Micro House. Il ne fait pas l’ombre d’un doute que vous prendrez autant de plaisir à l’écouter que nous en avons eu.

_____________________________________________

We are very glad to say that we managed to get in touch with the mysterious Dilated Pupils crew for this 140th podcast. Who are they? A bunch of friends and beatmakers who decided to team up no more than one year ago. They released no less than six excellent Eps within a few months, on quality imprints such as Fear of Flying, Mode of Expression, Sol Asylum, Make Sense, etc. Feel free to tap on your keyboards if you want to know who’s really behind this project, becayse we won’t reveal anything else here.

The mix they recorded for us is a marvelous journey between Deep House, Dub Techno and Micro House, and we feel quite confident that you will enjoy this 1 hour mix as much as we did.

Download here : (TAL140) Dilated Pupils – 29.01.2015

CONCOURS – Weather Winter

Après le succès incontestable de la dernière édition estivale, devoir attendre un an pour remettre le couvert semblait trop long pour beaucoup. Les organisateurs du Weather ont ainsi décidé de dédoubler le festival pour nous faire patienter d’ici à l’été prochain. Pour l’occasion, ils nous donnent rendez-vous le samedi 21 février dans un lieu gigantesque encore tenu secret (vous pouvez aller jeter un coup d’oeil sur l’event Facebook si vous voulez un aperçu, certaines personnes semblent avoir découvert le pot aux roses).

Premier aperçu de la salle 1…

Nous savions dès l’annonce de la soirée que nous n’aurions pas à nous en faire pour la programmation, et l’annonce de celle-ci nous a donné raison. Pour réunir le plus d’artistes possibles, deux salles seront à votre disposition :
- d’un côté vous aurez le droit de vous faire casser les oreilles par un bel échantillon du gratin techno, allant de la vieille garde (Robert Hood, Kenny Larkin) à des talents découverts ces dernières années tels que Zadig et François X;

- de l’autre une ambiance plus House avec encore une fois une large étendue de styles et d’âges avec Laurent Garnier, Raresh, un live de Mathew Jonson et Minilogue que nous attendons avec une certaine impatience et les petits nouveaux qui n’en sont déjà plus tels que Lowris.

La diversité est donc au programme de cette première édition hivernale, tant dans les genres représentés que dans la grosse alternance entre DJ sets et Live.

Comme on pouvait s’y attendre, les places ont été prises d’assaut dès les premières heures de mise en vente et l’évènement est maintenant complet. Pour vous éviter de devoir acheter à un prix indécent des places sans doutes fausses à des personnes peu recommandables, on a mis en place un jeu concours qui vous permettra peut être de gagner deux places pour le jour J. Pour participer rien de plus simple, il vous suffit d’envoyer votre nom et celui de la personne qui vous accompagnera sur contact@tracealine.com.

(TAL139) Sina

Photo par Cheyenne Schiavone

Vous l’aurez remarqué et nous en sommes navrés, notre site tourne un peu au ralentit ces temps ci. Pas d’inquiétudes, il ne sera jamais abandonné, la motivation étant revenue en ce début d’année pour vous proposer plus régulièrement de jolis podcasts comme on a toujours aimé le faire. La majorité des prochains épisodes seront axés sur des talents français qui ont toujours eu notre soutien mais qu’on a trop peu mis en avant sur le site par le passé. Et aujourd’hui, c’est notre ami Sina qui s’y colle.

Partie intégrante du collectif Jekyll & Hyde avec lequel il a ambiancé pas mal de clubs parisiens ces dernières années, Sina est également étroitement lié à Subtyl, une bande de potes qui organisent les obscures soirées Lost & Found Soulmate Club à travers tout Paris depuis deux ans maintenant. Mais là où Sina s’exprime le mieux, c’est sans aucun doute derrière une paire de platines Technics. Comme il le dit si bien lui même, Sina est une sorte de storyteller, il enchaine les vinyles et jongle entre les genres comme si il récitait un conte. Au lieu de s’obstiner dans un seul style, il aime mélanger et surprendre ; techno, house, break, dub, acid, tout y passe et sa technique impeccable fait le reste.

Il y a un an presque jour pour jour, il était notre invité pour la deuxième soirée au Batofar, aux côtés de Versalife et Vester Koza. Aujourd’hui il nous a fait le plaisir de sortir ses meilleurs vinyles et nous enregistrer ce podcast magique, dont se dégagent à peu près toutes ses influences. Un vrai bon set rempli de pépites pour bien reprendre nos habitudes, un grand merci à lui.

Download here(TAL139) Sina – 16.01.2015

(TAL138) S Olbricht

S Olbricht

Credit : Eva Szombat

Il nous aura simplement suffi d’écouter les premières minutes de l’album « The Last Act Of Dorothy Stratten » pour tomber sous le charme du très talentueux Martin Mikolai. Hongrois basé à Budapest, Martin opère sous plusieurs alias et fait preuve d’une créativité déconcertante.
Il est le co-founder du label Farbwechsel sur lequel il sort son premier album en 2012 sous son principal alias : Stephan Olbricht. Inspiré de la tragique histoire de Dorothy Stratten, playmate de 20 ans assassinée en 1980, cet album est un véritable voyage dans le spectre mystique d’une musique innovante. On se laisse porter par des morceaux très lo-fi, nostalgiques et toujours mélodieux. L’album fut d’ailleurs acclamé par Stephen Bishop (boss du label Opal Tapes) qui de fait signe un an plus tard le deuxième album de S Olbricht « Deutsch Amerikanische Tragödie » sur Opal Tapes. Plus ambient et expérimental que le premier, Martin nous montre au travers de ce nouvel album l’étendue et la maturité de son travail.
On notera que ces deux albums sont sortis sur cassette, format avec lequel Martin noue une « connexion romantique et nostalgique » comme il le décrit lui-même. Il enchaine les releases cassette au cours de l’année 2014 (Opal Tapes, SicSic, Gang Of Ducks) et on devra attendre Novembre 2014 pour découvrir son premier EP vinyle, un 10″ éclectique sorti sur le label Londonien Lobster Theremin.

Mais S Olbricht n’est qu’un versant de l’artiste. A côté, Martin développe plusieurs projets, dont notamment le groupe Silf composé du hongrois Alpàr et de lui-même, avec lequel il partage le même amour pour les synthétiseurs analogiques. Ce projet donnera naissance en janvier 2013 à un superbe album « Silf » sorti en édition limité cassette sur Farbwechsel.

Pour tous les amateurs et pour les autres, vous aurez l’occasion de le voir jouer en live pour la toute première fois à Paris lors de notre prochaine soirée au Batofar le 19 décembre. Pour l’occasion, et histoire de se préchauffer, Martin nous a fait le plaisir d’enregistrer un mix, tout en finesse et en subtilité. C’est varié, on adore.

_____________________________________________

It will only have taken a few minutes into « The Last Act Of Dorothy Stratten » to make us fall in love with the very talented Martin Mikolai. This Hungarian based in Budapest works under a few aliases and has proved to have an utterly baffling creativity. He is the co-founder of Farbweschel, the label on which he released his first album in 2012 under his main alias: Stephan Olbricht. Inspired by the tragic history of Dorothy Stratten, a 20 year old playmate murdered in 1980, S Olbricht took a trip into the mystical spectre of truly innovative music.
We sat back and let ourselves be carried away by very lo-fi tracks, both nostalgic and melodic at all times.
His album has been quite acclaimed by Stephen Bishop (boss of Opal Tapes), who therefore signed S Olbricht’s second LP “Deutsch Amerikanische Tragödie » a year later on his own label. With a more ambient and experimental approach this time, Martin showed us in what ways his work had broadened and matured. A point worth of note is that these two albums came out on audio tape, a type of format Martin is seriously fond of and with which he has, as described by himself, a “romantic and nostalgic” connection. He released a bunch of tapes in 2014 (on Opal Tapes, SicSic, Gang of Ducks) and we had to wait until November to discover his first ever vinyl EP, an eclectic 10” signed on the London based imprint Lobster Theremin.

But S Olbricht is just one side of the artist. Besides, Martin is developing a few projects including the group Silf composed of Hungarian Alpàr and himself, both sharing the same love for analog synthesizers. They released in January 2013 a very good album that came out as limited cassette edition on Farbwechsel.

For the enthusiasts and the others, you will be able to catch a glance of the man’s live act for his first time in Paris, during our next night at Batofar on December 19th. For this occasion, and to get us all warmed up, Martin treats us to one of his mixes, all in subtlety and finesse. It’s complex and we love it.

Download here : (TAL138) S Olbricht – 24.11.2014