(TAL138) S Olbricht

S Olbricht

Credit : Eva Szombat

Il nous aura simplement suffi d’écouter les premières minutes de l’album « The Last Act Of Dorothy Stratten » pour tomber sous le charme du très talentueux Martin Mikolai. Hongrois basé à Budapest, Martin opère sous plusieurs alias et fait preuve d’une créativité déconcertante.
Il est le co-founder du label Farbwechsel sur lequel il sort son premier album en 2012 sous son principal alias : Stephan Olbricht. Inspiré de la tragique histoire de Dorothy Stratten, playmate de 20 ans assassinée en 1980, cet album est un véritable voyage dans le spectre mystique d’une musique innovante. On se laisse porter par des morceaux très lo-fi, nostalgiques et toujours mélodieux. L’album fut d’ailleurs acclamé par Stephen Bishop (boss du label Opal Tapes) qui de fait signe un an plus tard le deuxième album de S Olbricht « Deutsch Amerikanische Tragödie » sur Opal Tapes. Plus ambient et expérimental que le premier, Martin nous montre au travers de ce nouvel album l’étendue et la maturité de son travail.
On notera que ces deux albums sont sortis sur cassette, format avec lequel Martin noue une « connexion romantique et nostalgique » comme il le décrit lui-même. Il enchaine les releases cassette au cours de l’année 2014 (Opal Tapes, SicSic, Gang Of Ducks) et on devra attendre Novembre 2014 pour découvrir son premier EP vinyle, un 10″ éclectique sorti sur le label Londonien Lobster Theremin.

Mais S Olbricht n’est qu’un versant de l’artiste. A côté, Martin développe plusieurs projets, dont notamment le groupe Silf composé du hongrois Alpàr et de lui-même, avec lequel il partage le même amour pour les synthétiseurs analogiques. Ce projet donnera naissance en janvier 2013 à un superbe album « Silf » sorti en édition limité cassette sur Farbwechsel.

Pour tous les amateurs et pour les autres, vous aurez l’occasion de le voir jouer en live pour la toute première fois à Paris lors de notre prochaine soirée au Batofar le 19 décembre. Pour l’occasion, et histoire de se préchauffer, Martin nous a fait le plaisir d’enregistrer un mix, tout en finesse et en subtilité. C’est varié, on adore.

_____________________________________________

It will only have taken a few minutes into « The Last Act Of Dorothy Stratten » to make us fall in love with the very talented Martin Mikolai. This Hungarian based in Budapest works under a few aliases and has proved to have an utterly baffling creativity. He is the co-founder of Farbweschel, the label on which he released his first album in 2012 under his main alias: Stephan Olbricht. Inspired by the tragic history of Dorothy Stratten, a 20 year old playmate murdered in 1980, S Olbricht took a trip into the mystical spectre of truly innovative music.
We sat back and let ourselves be carried away by very lo-fi tracks, both nostalgic and melodic at all times.
His album has been quite acclaimed by Stephen Bishop (boss of Opal Tapes), who therefore signed S Olbricht’s second LP “Deutsch Amerikanische Tragödie » a year later on his own label. With a more ambient and experimental approach this time, Martin showed us in what ways his work had broadened and matured. A point worth of note is that these two albums came out on audio tape, a type of format Martin is seriously fond of and with which he has, as described by himself, a “romantic and nostalgic” connection. He released a bunch of tapes in 2014 (on Opal Tapes, SicSic, Gang of Ducks) and we had to wait until November to discover his first ever vinyl EP, an eclectic 10” signed on the London based imprint Lobster Theremin.

But S Olbricht is just one side of the artist. Besides, Martin is developing a few projects including the group Silf composed of Hungarian Alpàr and himself, both sharing the same love for analog synthesizers. They released in January 2013 a very good album that came out as limited cassette edition on Farbwechsel.

For the enthusiasts and the others, you will be able to catch a glance of the man’s live act for his first time in Paris, during our next night at Batofar on December 19th. For this occasion, and to get us all warmed up, Martin treats us to one of his mixes, all in subtlety and finesse. It’s complex and we love it.

Download here : (TAL138) S Olbricht – 24.11.2014

MIDI DEUX w/ DJ STEAW B2B THEO MULLER

Ouvert depuis le 12 Septembre dernier, le Monseigneur situé à côté de Pigalle a été la grande attraction parisienne de cette rentrée 2014. Un joli projet réfléchi et monté par les mecs de Sonotown, accompagnés par deux collègues du Baron et de Vice et dont la force tient dans sa programmation qui est à l’image de l’équipe qui s’en occupe : pointue et éclectique. De Samuel André Madsen à Grems, la variété des line up depuis l’ouverture a été un vrai plaisir, tout comme les différents collectifs invités ces dernieres semaines, tels que Le Cabanon ou Groovedge.
C’est donc sans surprise que les rennais de Midi Deux ont été conviés ce Vendredi 07 Novembre pour venir ambiancer ce nouveau club à leur manière. Après leur open air sur la Plage du Glazart en Septembre dernier, c’est en format nuit qu’ils se présenteront cette fois ci à Paris, avec un back to back explosif entre les deux potes DJ Steaw et Theo Muller programmés pour toute la soirée. N’hésitez pas, il n’y a clairement rien de mieux que ça pour bien débuter ce long week end.

-

MIDI DEUX w/ DJ STEAW b2b THEO MULLER (All Night Long)
Monseigneur – 07 Novembre 2014
8€ – gratuit avant 00h30
Billetterie uniquement sur place.
2 places à gagner

-

(TAL137) Dorisburg

Basé à Gothenburg en Suède, Alexander Berg est un artiste rare et assez discret, qui sort peu de disques mais dont la moindre sortie vinyle est toujours très bien accueillie par la critique et les connaisseurs. Très proche du label Aniara Recordings, c’est auprès d’eux qu’il s’est révélé en 2010 avec deux EPs devenus depuis des classiques deep house ; Sinai Hypnosis sorti en solo avec son alias Dorisburg et Same Old Place produit à deux avec Nils Krogh sous le nom de Genius Of Time. Au fil des années il s’est ouvert à différents labels tels que Royal Oak, Pictures of Lily ou Bossmusik, mais il est toujours resté fidèle à Aniara, en témoigne son magnifique EP Trust paru en avril dernier et dont le morceau Mystical Influence tourne en boucle chez nous. Après deux années très calmes avec Genius Of Time, ponctuées seulement de quelques remixes à droite à gauche, un nouvel EP a également vu le jour en juin dernier sur Running Back, dans un esprit jam plus brut que ce qu’il fait habituellement en solo. Si vous ne connaissez pas encore Dorisburg, Genius Of Time et Aniara Recordings, on vous invite vivement à plonger dans leurs discographies respectives ;  toutes les sorties valent le coup, comme souvent lorsque l’on croise un artistes suédois en musique électronique, c’est un fait.

À l’occasion de cette rentrée, Alexander a très gentiment accepté de nous enregistrer un podcast et l’écoute de celui-ci confirme tout le bien qu’on pense de ce monsieur. Voici donc un voyage initiatique dans l’univers de Dorisburg, une heure tranquillisante et une sélection impeccable pour vous faire découvrir sa musique.

_____________________________________________

Based in Gothenburg in Sweden, Alexander Berg is a relatively quiet artist who released few records, although each one has always been very well received by the critics and fans. He is very close to the Aniara imprint co-founded with his friends Fabian Bruhn and Nils Krogh, on which he gained recognition in 2010 thanks to two Eps that have since become true deep house classics, ‘Sinai Hypnosis’ released under his Dorisburg alias and ‘Same Old Place’ produced with Nils Krogh as Genius Of Time. Over the years Alex also released on other labels such as Royal Oak, Pictures of Lily or Bossmusik, although he always remained faithful to Aniara, as evidenced by the beautiful ‘Trust EP’ released in April. After two very quiet years with Genius Of Time, only punctuated by a few remixes here and there, a new EP has also emerged last June on Running Back, in a rougher jam spirit than usual. If you didn’t already know Dorisburg, Genius Of Time and Aniara Recordings, we urge you to dive into their respective discographies; all their outputs are worth it, as often when you come across a Swedish electronic music artist these days.

Alexander has very kindly agreed to record a podcast for our series, and listening to it easily confirms the man’s talent. Here is a journey into the world of Dorisburg, a tranquilizing hour and an impeccable selection for you to discover his work.

Download here : (TAL137) Dorisburg – 16.10.2014

INPUT SELECTOR 6 YEARS | CO2, Nantes

Fraîchement débarqué à Nantes pour quelques mois, je profite de mon passage dans cette superbe ville pour y découvrir une scène électronique riche et dynamique, entretenue avec amour par bon nombre de labels et collectifs de grande qualité. Nantes est depuis longtemps réputée pour son dynamisme en terme de promotion et diffusion de la musique électronique grâce à des acteurs comme Input Selector, Fragil, house2couette, Goûtez Electronique et bien d’autres… Elle héberge une multitude de DJs et promoteurs passionnés dont Môme, Chichi, Cedric Borghi ou les frères Combe d’Input Selector, qui s’efforcent de partager leur amour pour cette musique via des évènements toujours plus excitants – pour vous donner une idée, les soirées à venir dans les prochaines semaines accueilleront entre autres Jeff Mills, Kevin Saunderson, Blawan, Stacey Pullen, Ryan Elliott, Cabanne et toute la clique nantaise.

Pour ce qui est du week-end à venir, nos confrères d’Input Selector ont mis la barre très haut pour fêter leurs six ans d’existence. Réputés pour leur bon goût et leurs plateaux toujours au top, ils nous avaient fait vibrer l’année dernière à la Machine du Moulin Rouge en invitant nuls autres que Soulphiction, Eric Cloutier et Oliver Deutschmann, sans oublier Cio D’Or qui dut malheureusement annuler sa venue après des soucis de transport. Ils accueilleront cette fois-ci Ed Davenport et Kobosil pour fêter leur anniv au CO2, un club que j’ai pu découvrir le mois dernier en allant voir Answer Code Request et qui m’a réellement bluffé par sa configuration et la bonne ambiance qui y régnait, sans parler de la sono qui sera pour l’occasion assurée par Combe du collectif.

Hâte d’y retourner ce vendredi pour écouter le désormais confirmé Davenport et le talentueux Kobosil, récente signature de Marcel Dettmann Records. Une poignée de DJs issus du terroir local seront aussi présents en live ou en DJ set dont les frères Combe et MJC Soundsystem, Digicode ou encore Beaujean au chill-out. On a 2 places à vous offrir pour cet évènement qui tiendra assurément toutes ses promesses, alors envoyez rapidement un mail sur contact@tracealine.com pour participer au tirage au sort.

NTTA11 / Apologue / Batofar – 06.09

Le samedi 06 Septembre dernier, nous fêtions le démarrage de notre nouvelle saison au Batofar en compagnie de Nihad Tule et Inter Gritty. Les personnes qui étaient là ont forcement apprécié l’énorme live que nos deux invités ont réalisé ensemble sous le nom de NTTA11. 100% analogique, avec une dizaines de machines, allant de la 303 à la 909 en passant par la Machinedrum ou l’Octatrack, c’est surement le live le plus impressionnant qu’on ai programmé depuis nos débuts au Batofar. Pour ceux qui ont loupé ça, voici le record de leur prestation, ainsi que celui de notre résident Apologue qui a unanimement ambiancé le Bato sur son warm up.

-

-

Un grand merci à tout le public qui est venu en masse sur la péniche pour cette rentrée. La prochaine ne devrait pas tarder, nous vous tiendrons au courant dès que tout sera confirmé. En attendant, sachez que les résidents joueront ce samedi 11 octobre au 9B, un bar qu’on apprécie beaucoup, aux côtés de Paul Stephenson. On vous invite à venir nous voir dès 21h!

> TRACE A LINE & FRIENDS #03

_____________________________________________

A couple of weeks ago we were celebrating the start of the new season for our residency at Batofar club, with the two genius Nihad Tule and Inter Gritty. In addition to their solo dj sets, the two guys teamed up as NTTA11 to deliver a completely outstanding one hour live act. They brought more than 10 machines, from the infamous 909 and 303 to smaller synths and crazy pedals to finally provide what has been without a doubt the best live performance we had since we started this residency. People who were there knows what we are talking about. For those who missed it, here is the record of their live set, as well as the record of our resident Apologue set who unanimously heat up the club from the very beginning. A big thank to all the people who came and had a blast with us.

-