The other side of the game

Pic : Minilogue

Ayé, je suis reviendu, pour de vrai cette fois, et mon article, en préparation depuis cinq ou six semaines maintenant, effacé, retouché et modifié environ vingt sept fois depuis le temps, est enfin là (pour ce qu‘il vaut en plus, vous aurez le droit de me lapider, je vous en voudrais pas). Rassurez vous donc, je ne suis pas complètement mort (avouez que ça vous fait chier, hein, l’autre jour ma propre famille m’a dit que j’avais aucun avenir scolaire, la L2 Droit c’est bien tout compte fait, je vais renouveler l’expérience l’année prochaine je pense, voui, et hier walk m’a confié que j’avais aucun avenir dans la musique non plus, je vais commencer à y croire sérieusement à toutes ces conneries).
DONC DONC DONC, tout ça pour en revenir au fait que j’en branle pas une, je dois l’avouer, mea culpa, et je crois que mes « collaborateurs » vont finir par se lasser de mes promesses interminables (oui, parce qu’il faut aussi savoir que j’ai annoncé la publication de ce billet une bonne dizaine de fois, qu’on me corrige si je me trompe), et j’ai pris peur à l’idée qu’on décide de me virer, j’en ai rêvé même, qu’on m’abandonnait, que j’allais finir sans domicile fixe, sous un pont, avec mon Alicebox qui fait la gueule environ quatre fois par jour, mon Sennheiser dont je connais l’anatomie un peu par cœur tellement il est défoncé de partout, mon Dell tout pourri auquel il manque sept touches et demi et mes petits yeux pour pleurer, j’vous jure ça fait très peur, alors j’ai décidé de me bouger un peu, mais je remarque que je raconte vraiment des choses inintéressantes alors je vais arrêter tout de suite avant de sombrer dans le ridicule ; parlons musique plutôt, on est là pour ça après tout.

Alors alors, ah oui, un autre truc, je vous préviens, j’avais plus vraiment l’habitude mais je me remets à la tendance des articles interminables qui font gerber tellement c’est long, c’est surtout du au fait que ma longue période d’inactivité à généré une quantité impressionnante de « morceaux à blogger » et que du coup j’arrive pas à faire mon choix parmi tout ça, et aussi parce qu’il faut l’avouer, 2010 a commencé aussi bien que 2009 s’est terminé, on est vraiment gâté ces temps ci. Alors vous pouvez simplement vous contenter d’écouter, le reste c’est du blablaaaabla aussi inutile que nécessaire (je vais quand même essayer de la faire courte, promis).

Alors alors, au rayon des highlights de ce début d’année, il me semblait plus que nécessaire de parler du nouvel album de Four Tet, « There Is Love In You » qui sort cette semaine sur Domino (disponible en écoute intégrale ici). Honnêtement, y’a pas grand-chose à lui reprocher, c’est bien mené de bout en bout, à l’image de ce « Angel Echoes » qui ouvre l’album avec son vocal découpé, arrangé et réassemblé sur 4minutes en annonçant déjà la couleur d’un opus qui porte très bien son nom ; de l’amour, de la sensualité et de la légèreté, sans jamais tomber dans la facilité (très culcul comme combinaison de mots, désolé…), les amateurs du genre apprécieront, sans aucun doute. Un de mes gros coups de cœur du moment, depuis que je l’ai découvert grâce à walki sur le featuring avec Burial et que j’ai saigné sa discographie en long en large et en travers. Brefons, Four Tet c’est vraiment bien, j’en ai marre de devoir me justifier à chaque fois, écoutez donc ça :

Four Tet – Angel Echoes

Pfiouuu, je sens que ça va être la grosse galère cet article (ça l’est depuis un mois en fait, mais je m’en aperçoit que maintenant… faut tout remettre dans le bon ordre étou, il m’en faut peu pour me décourager, t’as vu…). Bref, on continu quand même, avec le tout dernier remix de Spektre, sortit fin 2009 si mes souvenirs sont bons ; on commence à s’habituer au meilleur avec ce duo anglais qui enchaine depuis deux ans les maxis à une vitesse ahurissante, et comme d’habitude c’est plutôt très bon, faites vous votre propre avis sur la chose :

Perfect Stranger – Prata Da Casa (Spektre Remix)

Dans l’indifférence la plus totale, Remote ont sortit en décembre dernier un nouveau maxi sur Lichen Records, une suite logique et parfaitement réussie de leur album qui a vu le jour un an plus tôt sur KtDJ. Pas grand-chose à ajouter, on retiendra le très bon « Dior » et le phénoménal « Sam », playlisté entre autres par Electric Rescue et Ivan Smagghe. Pour le coup, vous pouvez aller faire un tour sur Beatport et raquer un coup, ça vaut son pesant d’or.

Remote – Sam

On enchaine, morceau joué par Clement Meyer dans son mix de décembre diffusé sur une radio grecque dont j’ai totalement oublié le nom. Ca s’appelle Schock, produit par le duo allemand Misc., de la techno sombre et hypnotique, et qui résume un peu tout ce qui me fait vibrer en ce moment comme style de musique. Dans la même veine, je suis retombé récemment sur un morceau plus vraiment très récent de Château Flight, découvert il y a quelques mois sur le sampler de la compile « Versatile 2008 ». Deux tracks que je qualifierai presque de « must-have ».

Misc. – Schock
Château Flight – La Roquette

Sinon, j’avais ça en stock aussi, un remix tout récent de Sian réalisé pour le dernier maxi de Guy J, vraiment pas évident à cerner à la premier écoute, assez difficile d’accès dans sa globalité, probablement du à ce petit effet de grésillement et de saturation omniprésent qui accompagne le morceau, on dirait presque que c’est enregistré en lo-fi, même si le terme est vraiment pas très approprié pour ce genre de musique. En tout cas moi j’aime beaucoup, tout comme la dernière release d’Arnaud Le Texier qui, je vous l’annonce d’ores et déjà, sera la tête d’affiche du prochain podcast, disponible dans le courant de la semaine si tout se passe pour le mieux.

Guy J – Ballroom (Sian’s Vernacular Mask Remix)
Arnaud Le Texier – Mrs Creamy

Je tenais vraiment à vous parler de Pawel, et l’occasion ne pouvait pas être plus belle qu’aujourd’hui, alors que ce Berlinois nage en plein dans le bonheur avec la sortie de son « premier » album sur le célèbre label qu’est Dial, fièrement distribué par Kompakt. Bon, l’intéressé n’en est pas vraiment à son premier coup d’essai, il faut l’avouer, puisqu’il a commencé à produire à la fin des années 90, lorsqu’il a sortit sa première release sous le nom de Keni Mok, mais surtout au début des années 00 sous le pseudo de Turner, avec lequel il a réalisé une quinzaine de maxis et quatre albums, remixé entre autres par Robert Hood, Matias Aguayo, Sascha Funke et j’en oublie (excusez du peu). Voilà pour la petite minute biographie. Pour le reste, il officie principalement depuis 2008/2009 sous le pseudonyme de Pawel donc, et sort son premier long format éponyme, dans la continuité artistique des Carsten Jost, Lawrence, Pantha du Prince et autres Efdemin, Mathias Kaden ou John Roberts. Les extraits (disponibles sur son myspace) sont alléchants, on touche à de la tech house, deep house, avec des sonorités beaucoup plus mélodiques, bref, l’album est sortit en début de semaine, vous pouvez le trouver sur toutes les bonnes plateformes de téléchargement légal qui se respectent, et ça mérite vraiment qu’on prenne le temps de l’écouter. Un de mes paris pour cette année 2010.

Pawel – Berkeley

On continue avec le tout nouvel EP de l’ami Gui Boratto, « Azzurra » qu’il s’appelle. Forcement, c’est centré sur le morceau du même nom qui est l’un des plus beau du dernier album en date ; je m’attendais à du banal, réchauffé, mais finalement le maxi n’est pas si mauvais que ça, deux morceaux inédits et surtout ce rework d’Azzurra qui, malgré tout ce qu’on pourra en dire, est quand même magnifique. Il est 5h17 et ce truc arrive encore à me foutre le smile, c’est dire… Par contre, à l’ami Boratto, faudra lui dire de changer de graphiste sur le champ, c’est un peu la cover la plus immonde que j’ai jamais vu, je crois.

Gui Boratto – Azzurra (It’s Not The Same Version)

En vrac : Nicolas Jaar, jeune artiste qui ne demande qu’à se faire connaitre, au talent fou, et qui signe son deuxième maxi sur le très bon label de Wolf + Lamb en ce début d‘année ; on fera une exception pour une fois, vu la maigreur de la release (deux morceaux seulement), je link vers la review de nos amis d’Input Selector, où vous pourrez écouter le maxi dans son intégralité (et comme on soutient aussi les artistes qui ont du talent, je vous invite à vous procurer l’EP ici ou ).

Nicolas Jaar – Time for Us

Pour finir avec l’electro/techno, un remix du dernier morceau sortit par Rone et son pote Lucy il y a un mois environ, brillament retravaillé par Cosmic Cowboys qui nous propose une version plus deep du morceau original, ce qui n’est pas pour me déplaire. Pour l’accompagner, Heartthrob remixé par Sascha Funke, ca se passe de commentaires je crois, et le remix de Siskid pour Télépopmusik qui me hante depuis plus d’un mois, je repost pour ceux qui l’aurait loupé.

Lucy & Rone – Mediocritics (Cosmic Cowboys Remix)
Heartthrob – Baby Kate (Sascha Funke Remix)
Télépopmusik – Ghost Girl (Siskid Remix)

Bonus du jour : le clip du single de Yeasayer, tiré du nouvel album qui va sortir prochainement, d’ici une semaine ou deux il me semble. La video est pas toute récente, mais moi je l’ai découverte y’a quelques semaines seulement, donc voilà. Et c’est bien.

Yeasayer – Ambling Alp

10 Comments
  1. Karge says:

    Je croyais que t’avais viré tout le passage où tu racontes ta vie :(

  2. Spud says:

    Oui mais non en fait, fallait que j’explique pourquoi j’en branle pas une en ce moment.
    T’es au taquet toi… :o

    Pourquoi ce « :( » je savais que c’était naze mais à ce point là…
    Je vais démissionner a force! (vous attendez que ça bande chacals)

  3. PaulO says:

    KikOo.
    Compuphonic c’est un seul mec, tu comprends rien à la vie :D
    Et rajoute donc MCBlog dans ton blogroll !

  4. Karge says:

    Meuh non c’est bien, par contre tu pues pour le Compuphonic :p

  5. Ker Karraje says:

    Haaa j’avais vu le clip de Yeasayer et j’avais été incapable de me souvenir du nom et d’où je l’avais vu (peut être sur Alt-tab maintenant que je le revois), donc merci. Et puis que c’est bon de commencer la journée avec Azzura de monsieur Gui Boratto

  6. A Shebang says:

    sans vouloir être mechant, tes articles sont un peu trop long je trouve. Je décroche à la moitié, faut non pas plus faire l’inverse, cad trois mots et deux morceaux, comme moi, mais un juste milieu anouer!

  7. Arno [Input Selector] says:

    Merci pour le pingback ;)
    Et au fait l’album de Four Tet il est plus dispo sur le lien que t’a donné…

    Si vous voulez on l’a posté ici : http://www.inputselector.fr/2010/01/18/four-tet-there-is-love-in-you-domino-records

    Et marrante ta vie, je m’y retrouve pas mal :P

  8. Spud says:

    Merci pour la rectification ;)

    Et ouais, Francis, je sais bien que c’est long, je l’ai dis même, mais c’était pour combler tout le retard que j’avais accumulé, la suite ca reprendra normalement :p

  9. Friedrich says:

    Moi je suis pour kon raconte sa vie
    Moi je suis pour les articles massifs.
    Trop long ? il existe le 4 eme bouton en partant de la gauche qui s’appelle « historique »
    Du corps que diable, cela n’en sera que plus cohérent, et donc plus accrocheur. Est ce que vous avez deja lu un « magazine » ? Oui, cette chose faite à partir d’arbres, là, oui ! il parait qu’il y a pas mal de choses marqué dessus. Ah oui mais c’est vrai plus personne n’en achete.
    Je suis méprisant car je défends un homme méprisé, à savoir Spud, QUE DIS JE, UNE GENERATION DE BLOGGEURS.
    Marre de faire 26 blogs parce que tu plies un article en 26 secondes qui ne font pas avancer le smilblick
    Marre de ces connards qui en font parce que c’est hype alors il se font passé pour des machines omniscientes, qui se battent QUE pour avoir la dernière exclu du dernier abruti qui a fait le huitième remix tout pourri d’un autre abruti !

    Je plussoie Spud, qui en bon chroniqueur qu’il est a l’audace de citer ses sources et de dire aussi ses absences et autres trous

    je croie que c’est la première fois que j’ai envie de suivre un blog et un bloggeur depuis que j’écoute h24 de la musique- depuis ke jai arreté de confortables études, ceci en vue de m’orienter…vers le journalisme spécialisé. Le craquage de slip que je fais la maintenant, je l’ai fait aussi au secrétariat de mon ancien IUT lol.

    LA MUSIQUE, C’EST AVANT TOUT UNE AVENTURE HUMAINE BON SANG ! Pour moi il est capital qu’on retranscrive en tant que bloggeur ses émotions, ses approximations Une des clé est FIDELISATION = IDENTIFICATION.
    On m’a pas mal bridé sur mon blog également: je suis passé de ça http://protect-ya-neck.blogspot.com/2009/11/dandy-ugojoseph-capriati.html OU ça http://protect-ya-neck.blogspot.com/2009/11/david-carretta-nuit-du-petit-paume-2010_20.html à mon dernier article en date….

    Je trouve génial ce que tu fais Spud
    Un confrère dévoué
    Friedrich

  10. Spud says:

    Putain… Merci, ça fait plaisir :)

Leave a Reply