SNTWN & BASTION @ LA MACHINE – 25/10/13

Il ne sert plus à rien de présenter nos confrères de Sntwn, tant leurs soirées à la bouillonnante Machine du Moulin Rouge ont fait parler d’elles, par leur audacieuse programmation comme leur ambiance déjantée. Un petit rappel ne fait pas de mal : il n’y a pas si longtemps, Tropic Of Cancer (aka Taylor Bunch et Camelia Lobo) venaient présenter leur nouvel album, Restless Idylls, accompagnés du projet de Bunch, DVA Damas ; peu de promoteurs se permettent ce genre d’évènements aujourd’hui, préférant miser sur les bonnes vieilles stars du clubbing, c’est donc tout à l’honneur du collectif parisien de faire ces choix courageux. C’est cette fois-ci en partenariat avec un autre groupe qui mérite autant de lauriers, à savoir Bastion, qui a  investi le Batofar afin d’y inviter des noms comme Resom, Soulphiction, XDB, Myles Sergé, The Analogue Cops… De quoi se lécher les babines, et les féliciter à l’occasion.

Mais il est de bon ton de mettre un accent sur cette nouvelle épiphanie que l’on imagine déjà se produire vendredi soir. Move D, Kassem Mosse, Mix Mup, Jus Ed, Juju & Jordash : si ces noms parlent d’eux-mêmes pour bon nombre d’entre vous, il serait dommage que les moins axés free-house ne se motivent pas en raison d’une simple lacune. Move D est l’un des plus prolifiques et séduisants producteurs de musique électronique des 15 dernières années : à l’opposé d’une house infusée par les standards américains, il crée son propre courant et devient l’une des principales influences de la deep house et de la deep techno germaniques (à travers liebe*detail, Philpot, ou Smallville plus récemment), tandis que son défunt label Source Records est un moyen pour lui d’exprimer la multiplicité de ses inspirations et orientations musicales, parfois même en versant dans l’expérimental (son projet avec le regretté Pete Namlook en était le plus exemplaire témoin). Voilà pour le grand homme d’Heidelberg, qui sera d’ailleurs l’élément central de cette soirée. En effet, il participera à la fois au live analogique de Magic Mountain High – sa collaboration vieille d’à peine un an et demi avec les incroyablement talentueux Juju & Jordash, un live qui fait parler de lui dans toute l’Europe, et non sans raison ; puis il accomplira un back to back avec l’inépuisable boss d’Underground Quality, j’ai nommé Jus Ed, pour clore les festivités sur une note plus américaine, mais non moins folle. La surprise de plus, celle qui fait monter la sauce, c’est cette venue de Mix Mup et Kassem Mosse, qui nous feront découvrir leur live en tant que MM/KM, l’avatar qu’ils ont dévoilé avec leur fabuleux album éponyme l’année passée. Leurs EPs respectifs chez Mikrodisko, The Trilogy Tapes, Hinge Finger ou encore Workshop sont de purs régals à l’écoute at home comme au sein du club, et on se délecte d’avance à l’idée de ce festin house.

Trace A Line fait gagner 2 places pour cette démentielle orgie. Si vous êtes du voyage, envoyez le nom + prénom  + Sntwn & Bastion à contact@tracealine.com

Facebook // Préventes

Leave a Reply