(TAL037) Tim Green

Aujourd’hui petite innovation, puisque pour le 37ème volet de notre podcast réalisé par Tim Green, nous avons également interviewé le jeune anglais. Véritable globe-trotteur musical, Tim Green est déjà passé par un bon paquet de labels, de Dirty Bird à Get Physical, en passant par Cocoon, avec toujours le même succès à la clef. C’est avec plaisir qu’il a accepté de nous parler de sa carrière, ses projets et ses influences dans une interview accompagnée d’un excellent mix oscillant entre house et tech house. Deux heures agrémentées d’une technique parfaite à l’habitude de Tim Green, idéal pour danser jusqu’au petit matin comme le suggère le titre de ce mix : « Small Hours Of The Morning Mix Vol. 2  » .

English Version -

_________________________________________________

Salut Tim, peux-tu te présenter brièvement ?
Salut, je suis Tim Green, un musicien / producteur britannique.

Quand et comment t’es-tu mis à la production et au DJing?
Il y a 4 ou 5 ans environ. J’ai toujours été un musicien depuis mon enfance, mais je me suis réellement mis à la production et au djing quand j’ai entendu de la musique électronique pour la première fois… Les Daft Punk ont réellement changé ma vie !

Fondation, Get Physical, Dirtybird, Cocoon, Trapez… Pendant que certains artistes sont fidèles à un seul label durant toute leur carrière, tu en as déjà connu une dizaine… Est-ce un choix de ta part ou profites-tu juste des opportunités qui s’offrent à toi ?
Oui c’est quelque chose que j’aime faire… J’aime beaucoup varier et essayer de nouvelles choses musicalement parlant. Donc sortir différents types de morceaux sur des labels différents me plait bien… Jusqu’à présent je change constamment de son et de direction. Donc je ne sais pas si il y aurait un label qui pourrait correspondre à tout ce que je souhaite sortir… Il y en a peut-être un, mais en même temps, j’aime bosser avec plusieurs labels. C’est toujours sympa de bosser avec des amis et leurs labels aussi. Mais maintenant je ne pense pas signer sur beaucoup d’autres labels. Je pense qu’avant je me cherchais un peu, musicalement…

Tu as l’air assez proche de la famille Get Physical et tu fais souvent partie du line up de leurs soirées… Est-ce que tu réfléchis à t’installer sur ce label ?
Oui j’adore Get Physical… M.A.N.D.Y., DJ T. etc… et tous ceux qui s’occupent de GP. C’est une super famille… Et définitivement un label sur lequel je veux me concentrer. Mais honnêtement je ne pense pas que je travaillerai un jour pour un seul label. Même si j’avais mon propre label, je signerais des releases ailleurs… Comme je l’ai dit, je préfère travailler avec beaucoup de labels différents, pour que les choses soient toujours intéressantes et aussi pour bosser avec des personnes différentes. Mais encore une fois, je ne prévois de signer sur beaucoup d’autres labels dans le futur.

Que penses-tu du buzz actuel autour de labels comme Crosstown Rebels, Hot Creations, Wolf + Lamp, Visionquest etc..?
Je pense qu’ils le méritent complètement ! J’adore la musique que ces mecs font. C’est vraiment cool d’avoir un peu plus de musicalité dans la musique underground. Je joue toujours des morceaux de ces labels… Et en plus ces mecs ont un super sens de l’humour et ils sont vraiment cools. Je trouve que cela ce ressent dans leur musique d’ailleurs.

Mis à part les remises, ta dernière sortie commence à dater… Y a-t-il une raison spécifique à cela ?
Haha, oui il a quelques raisons. Premièrement, je prends mon temps pour faire de la musique que j’aime et dont je suis content. Ensuite, j’ai pas mal tourné ces derniers temps et je me suis adapté à ce rythme de vie. Et enfin je suis en train de travailler sur mon album (qui ne sera pas un album dance 4/4) pendant que je bosse aussi sur de nouveaux maxis en même temps… Donc tout ça prend du temps, mais surtout parce que je fais beaucoup de chose à la fois.

Tu es surtout connu pour tes qualités de DJ, mais as-tu déjà pensé à commencer un live ?
Oui c’est quelque chose que j’aimerais faire avec l’album. Mais faire un live avec juste un ordinateur ne m’intéresse pas trop… J’ai commencé par jouer de la guitare en groupe, et j’ai bossé dans des studios professionnels pour enregistrer du jazz et de la folk. Donc ce serait super d’arriver à faire un live de groupe, en chantant et en jouant de la guitare, du synthé etc… Je pense que la musique live doit être spontanée, quand les musiciens apportent chacun quelque chose, pour que ce soit toujours différent… Mais c’est sûr que c’est quelque chose que je veux faire.

As-tu d’autres projets en cours ?
L’autre projet qui me tient à coeur est la soirée Bedlam, que l’on (mon manager et moi) organise à Kent, dans le sud de l’Angleterre. C’est vraiment cool ! On a eu des guests comme Cassy, Matthias Tanzmann, Audiofly, Lee Burridge, 2000 & One, M.A.N.D.Y. et Martin Buttrich. On l’exporte aussi à Londres maintenant, avec notre première soirée en mars avec Art Department en tête d’affiche !

Quels sont les DJs et producteurs que tu apprécies et qui t’inspirent actuellement ?
Wow, il y en a plein ! Je pense que Matthias Tanzmann a toujours été mon préféré, pour ses productions personnelles, son label et surtout ses qualités de DJ. Les autres artistes qui me plaisent en ce moment sont Amir, Maceo Plex, Tanner Ross, Luca Albalno, No One, Guti et SECT… Enfin ce sont ceux qui me viennent à l’esprit sur l’instant haha.

Tu as joué à Paris le 11 mars pour une soirée Get Physical avec Siopis et Audiofly… Que penses-tu de cette ville au niveau de la vie nocturne ?
J’adore cette ville ! J’y ai joué quelques fois, dans différents clubs… Ils ont tous un public et une ambiance différents. Tu ne peux jamais dire comment ça va se passer à Paris, donc c’est parfois inattendu… Mais j’ai toujours adoré en tout cas.

Merci Tim !

_________________________________________________

Download here : (TAL037) Tim Green – Small Hours Of The Morning Mix Vol. 2

Leave a Reply