Zoom | Darabi – Truckin EP

Un an qu’on l’attendait. Un an qu’on se jetait sur la moindre info concernant sa sortie, le moindre extrait ou set le contenant…Truckin était attendu comme le messie chez TAL. Et en fin d’année dernière, le verdict est enfin tombé : sortie fin janvier 2011. Et c’est Clouded Vision, label tenu par Matt Walsh et que j’apprécie énormément malgré la rareté de ses releases, qui empoche la mise. Truckin sera donc la deuxième sortie officielle des deux rennais de Darabi, que l’on estime beaucoup ici, après un premier EP sur Get The Curse Music en automne 2010, pour lancer définitivement une carrière que l’on espère longue et prolifique. Je ne vais pas m’étendre plus sur la partie éloge, puisque si vous nous suivez depuis quelques temps vous savez sûrement déjà qu’on admire leur travail…

Retour sur l’EP en lui même donc. « Truckin », morceau original monstrueusement accrocheur et aguicheur, et qui même après un an d’attente procure toujours autant de plaisir à l’écoute… Il aurait pu être l’une des perles de l’année 2010, qu’à cela ne tienne, il sera une des perles de l’année 2011, à n’en pas douter. On y retrouve des sonorités qui peuvent rappeler leur remix pour le « Yaheya » de Qoso fin 2009, et ce vocal si entêtant. Beaucoup moins club que leur « Top Drop », « Truckin » possède néanmoins un groove dévastateur, nous entraînant dans une séance d’hypnose de plus de 6 minutes, si bien qu’on en redemande et clique sans vergogne sur le bouton repeat. Low BPM disco à forte valeur ajoutée.
Les remixes ne sont cependant pas en reste au niveau de la qualité, même s’il est réellement difficile de surpasser l’originale, ou même de l’égaler… La relecture de The Love Supreme nous offre une vision plus déstructurée et expérimentale du morceau, tout en finesse et en mélodie, avec sa batterie lourde et lancinante, son jeu de symballes nonchalant et sa basse affreusement funky et sexy qui arrive sur les coups des deux minutes, s’essayant même à des parties de synthé un peu disco futuriste sur la fin du track. Le remix de Krikor quant à lui, y apporte un côté plus sombre et crade en abandonnant totalement la mélodie originale, une reprise dirty made in KTDJ.
Puis, le maxi se clôt sur deux reworks signés Bozzwell et Clouded Vision (alias Matt Walsh + Steve Cook). Le remix de Bozwell est certainement le plus soft du maxi, à écouter chez soi, avec sa grosse ligne de basse groovy et ses petites notes de synthé plutôt sympathiques. Celui de Clouded Vision nous rappelle lui au bon souvenir de ce qu’ont pu produire les deux hommes, soit quelque chose de toujours très axé disco, ou space disco diront certains ; très aérien dans une ambiance plutôt glaciale et ras du sol, avec une batterie sauvagement décharnée et un synthé revisité étonnement angoissant. C’est frais et ça fait du bien par où ça passe…

Et en guise de bonus, une deuxième version revue par The Love Supreme, absente du maxi mais qui vous est gracieusement offerte par monsieur Matt Walsh :

Darabi – Truckin (The Love Supreme Reversion)

1 comment
  1. Tweets that mention Zoom | Darabi – Truckin EP - Trace A Line -- Topsy.com says:

    [...] This post was mentioned on Twitter by Matt Walsh. Matt Walsh said: RT @Trace_A_Line: Zoom | DARABI – Truckin EP http://fb.me/IxmBnw9O [...]

Leave a Reply