Zoom | Simian Mobile Disco – Delicacies

Il n’est plus de rigueur de présenter Simian Mobile Disco, tant les deux James ont réussi à s’imposer au sein de la scène électronique mondiale depuis leur premier EP en 2004, sur I’m A Cliché. Si leur premier album, Attack Decay Sustain Release, avait été une grande réussite, notamment grâce à l’incontournable « Sleep Deprivation » (qui fait sans conteste, pour moi, partie des meilleurs morceaux de ces 5 dernières années), leur second opus sorti durant l’été 2009, avait lui plutôt été mi figue mi raisin… On aurait voulu quelque chose d’un peu plus « club » parfois pour cet album, résolument axé pop, bien que le résultat fut loin d’être mauvais. Il semblerait que quelqu’un là-haut nous ait entendus, puisque faisant suite à la création de leur propre label, Delicacies, et la sortie de deux EPs sur ce dernier, le 28 novembre dernier voyait le jour le troisième album des british, très sobrement nommé Delicacies.

Livré en version double CD, l’un contenant 9 morceaux non mixés, et un deuxième abritant une version mixée de l’album. Ford et Shaw repiquent donc, pour notre plus grand plaisir, vers quelque chose de beaucoup plus techno et confirment après leur compilation mixée Simian Mobile Disco Is Fixed que les musiques minimalistes font pleinement partie tant de leurs influences, que de leurs envies de production… Neuf titres donc, chacun ayant un nom bien particulier lié à l’un des nombreux mets qu’ils auront eu la chance de goûter durant leur tournée mondiale, d’où le titre de l’album, Delicacies (oui ça veut dire délices en anglais, pour les mauvais). Seule petite déception si j’ose dire, la présence parmi les 9 morceaux de l’album de 4 titres précédemment parus sous forme d’EPs, tels que « Aspic » ou « Casu Marzu ». Mais c’est bel et bien une toute petite déception, puisque l’album se révèle être magnifiquement bien foutu (en tant que grand fan des deux anglais, mes propos risquent sûrement de manquer d’objectivité, mais tant pis) avec des morceaux comme « Hakarl » ou « Fugu » qui nous en foutent littéralement plein la gueule, et ce « Ortolan » qui vient se greffer comme une fleur à l’ensemble, apportant sa touche de douceur façon SMD qui ne fait pas de mal, petite friandise pour les oreilles les plus aguerries.

Cependant, même si l’album est de très bonne facture, il trouvera tout son sens dans sa version mixée (enregistrée en studio) qui prend la forme d’un véritable live, et Dieu sait qu’un live de Simian Mobile Disco, ça se respecte. Les morceaux s’enchaînent le plus naturellement du monde, apportant leur lot de montées enivrantes, accumulant toute l’intensité possible pour la relâcher de façon presque salvatrice au moment opportun. On retrouvera avec un plaisir non dissimulé les sonorités si froides qui ont su nous (me) séduire dans des morceaux tels « Sleep Deprivation », « Ambulance » ou « Simple » pour ne citer qu’eux, celles qui font l’essence même de ce groupe. C’est sorti fin novembre, et vous le trouverez sans difficulté dans votre store préféré.

Tracklist :
01 Aspic
02 Nerve Salad
03 Casu Marzu
04 Thousand Year Egg
05 Skin Cracker
06 Hakarl
07 Sweetbread
08 Ortolan
09 Fugu

Beatport
iTunes

Leave a Reply