Soon

Confiné à la maison en cette période de débuts de festivals pour cause de restrictions budgétaires et de soumission (eh oui, c’est la crise à tous les niveaux), je vois les coupains s’enchaîner les soirées les plus alléchantes les unes après les autres, de loin. Heureusement pour moi, j’ai toujours accès à internet et j’écume donc les sorties quotidiennes, bien que l’actualité ne soit pas non plus florissante. Néanmoins, une des sorties que j’attendais avec le plus d’impatience, le Fabric de Optimo (Espacio), a totalement comblé mes espérances, une heure et quart de bonheur. Etant donné que je ne peux décemment pas vous laisser la totalité dudit mix, je vous invite fortement à vous le procurer… Maintenant y’a plus qu’à attendre le Live At Robert Johnson de Roman Flügel. Mais pour patienter je vous ai quand même concocté une petite sélection pas toute neuve, mais qui saura vous plaire, du moins je l’espère.

On commence avec Mathias Kaden et un de ses EPs sortis sur Vakant. Ce morceau date de 2005 et tranche assez nettement avec ce qu’on peut entendre sur son album Studio 10 sorti l’année dernière. Ici on a le droit à un morceau plus sombre, sûrement destiné au club plus qu’à l’écoute domestique, a contrario de l’album et ce son house, limite chill out par moment…

Mathias Kaden – Syroc

Je double la mise chez Vakant avec un morceau de Tolga Fidan maintenant. Capable de sortir des morceaux qui approchent la quinzaine de minutes sans pour autant devenir lassants, il sait aussi être efficace dans un format un peu plus « habituel » (8 minutes tout de même). Oscillant généralement entre house et techno, ici on est franchement dans la deuxième catégorie, un morceau torturé qui me rappelle quelque peu son collègue de label Onur Özer, comme quoi la Turquie ça peut aussi avoir du bon.

Tolga Fidan – Venice

On revient maintenant en France avec le niçois Zhao, preuve de plus que tous les bons producteurs français ne sont pas originaires de Paris. Il me semble que c’est la première fois qu’on parle de lui ici, mais c’est un de nos chouchous (ou en tout cas pour Spud et moi). Peu en vue par rapport à d’autres producteurs bien moins talentueux, Zhao nous offre ici un morceau guidé par une vrille totalement hypnotique sur laquelle viennent se greffer toute une panoplie d’effets surefficaces. On peut le dire, that’s a bingo.

Zhao – Waveform

C’est presque naturellement qu’on enchaîne avec un autre français, From Karaoke To Stardom, puisque ce dernier a remixé à plusieurs reprises Zhao… Un peu à l’image du niçois, Jérémy Herpe (c’est son nom) ne jouit pas d’une notoriété exceptionnelle, et c’est également regrettable. Déjà auteur d’un album et de nombreux EPs et remixes, il mériterait selon moi d’être un peu plus sur le devant de la scène… Pour vous le démontrer, je vous laisse repartir avec un morceau sorti l’année dernière, bien dark, tout ce qu’on aime quoi.

From Karaoke To Stardom – Thirst On More

Et pour conclure, quelque chose d’un peu plus « funky », ce qui peut paraître étonnant quand on sait que ça sort de Ostgut Ton, plutôt habitués à nous fournir notre dose de sons massifs et sans répit. Prosumer & Murat Tepeli se sont associés à plusieurs reprises depuis 2007 et ce What Makes You Go EP dont est extrait le morceau suivant, sûrement leur meilleur d’ailleurs. C’est frais, entraînant, et ça a même plu à ma mère. Aucune raison de ne pas prendre donc…

Prosumer & Murat Tepeli – Vise

Voilà donc, j’étais un peu rouillé mais j’en suis finalement venu à bout… Bonne fin de weekend et bonne semaine à tous.

Leave a Reply