Sale muse

Hier j’étais à la terrasse d’un café pour profiter du soleil… Non je déconne, je sors pas de chez moi, je risquerais de prendre un coup de soleil sur ma blanche peau… Et comme je ne sors pas de chez moi, je passe la majeure partie de ma vie à geeker comme un demeuré sur internet à la recherche du moindre truc à télécharger, histoire de continuer à accumuler des tonnes de musique à écouter, pendant que j’en écoute une infime partie. C’est donc avec un maximum de motivation, comme vous pouvez vous en douter, que j’ai fait une petite sélection à poster ici, en espérant que ça vous plaira…

Pour commencer, un morceau de Spektre qui, si je ne me trompe pas, n’est sorti que sur une compilation dont j’ai honteusement oublié le nom. Les deux anglais sont une fois encore ici au sommet de leur art, distillant une techno massive comme à leur habitude, mais sans oublier de laisser une part notable à la mélodie, fait qu’on pourrait considérer comme rare chez eux. Malgré ça, leur discographie recèle de nombreuses perles, dont la plupart peuvent être retrouvées dans le Live At Glade qui est, il faut l’avouer, assez phénoménal.

Spektre – Jade

Je ne sais absolument rien de l’auteur du morceau suivant, Ian Funk qu’il s’appelle. C’est la magie du net, tu télécharges un mix de Ivan Smagghe, tu écoutes et tu trouves des perles. La technologie fait le reste, merci Shazam. Un morceau venu d’ailleurs, comme j’en rencontre de temps en temps. Une mélodie prenante dès les premières secondes pour plus de 7 minutes de bonheur. Je vous mets au défi de ne pas aimer ce morceau…

Ian Funk – Legs Dangerous

Je profite de la sortie prochaine du nouvel album de Ellen Allien, son cinquième en solo si je sais encore compter, pour faire mon mea culpa à son sujet. J’ai toujours plus ou moins trouvé ses productions très chiantes, tellement minimalistes qu’on en atteignait un degré de platitude assez impressionnant. Et bien tout ça, je ne le pense plus. J’ai pris le temps de réécouter une partie de son oeuvre il y a quelques semaines et j’avoue que je me suis senti très con sur le moment d’avoir pu critiquer son travail. Que ce soit toute seule, ou en duo avec Apparat, c’est quand même la classe à l’état pur.

Ellen Allien & Apparat – Jet
Ellen Allien – Its

Après l’annonce de la venue de Richie Hawtin à Paris le 8 mai prochain, accompagné de Magda, Troy Pierce et Marc Houle, je me suis un peu replongé dans la discographie du label Minus, référence certaine en techno minimale. Si vous n’avez pas encore vu Making Contakt, dont parlait mon collègue asiatique, jetez y un oeil et vous comprendrez que cette soirée (We Love, qui plus est) est juste immanquable. Pour vous donner encore un peu plus envie, un extrait du long format de Marc Houle, Bay Of Figs, sorti en 2006.

Marc Houle – Items And Things

Et pour finir, un peu d’actualité avec le premier album de Super Flu, ces deux allemands qui ne manquent jamais d’originalité quand il s’agit de tourner un clip. A la sortie on peut écouter un album rythmé, dont les titres de morceaux sont tout aussi… originaux que les clips (« Bukkake Beyonce », wtf?). Je vous en laisse un extrait histoire que vous puissez vous en faire une idée, sachant que le reste de l’album est globalement dans la même veine, une techno de qualité en somme.

Super Flu – Bude Baun

Voilà, bon weekend à vous, longue vie à nous.
Ah oui, au fait, la photo c’est ma muse qui l’a trouvée (tu les as tes « droits d’auteur » saloperie).

1 comment
  1. Xixy says:

    Excellent le Ian Funk !

Leave a Reply