Bouchon aime ça

Ll

Quand vient mon tour d’écrire un article, j’ai toujours une petite angoisse qui monte. « Qu’est-ce que je vais bien pouvoir raconter? » Ajoutez à ça la recherche d’une sélection musicale à forte valeur ajoutée si possible, et vous comprendrez le casse tête qui s’offre à moi à l’heure actuelle. C’était un peu l’avantage d’être seul rédacteur sur mon blog précédent, me laissant aller à mes envies, l’humeur me dictant ma ligne de conduite. Tout ça pour dire que savoir quoi dire dans un article n’est pas toujours aisé, et que je viens de vous mettre 6 lignes bien profond sans la moindre douleur.

Etant donné que j’ai toujours été passionné de mythologie grecque, c’est non sans une certaine excitation (non en fait je m’en tamponne le coquillard mais je brode en ski, AHAHAHAH) que je vous propose aujourd’hui un morceau nommé « Prométhée », issu de l’EP Eos, réalisé par Ulysse & Rose. Une bonne boucle minimale comme on les aime, c’est tout ce que vous avez besoin de savoir.

Ulysse & Rose – Prométhée

On continue avec le Monsieur Turbine de M_nus, Gaiser. Ce mec a le don pour foutre un je ne sais quoi dans ses morceaux qui en fait à coup sûr (ou presque) des tueurs. Issu du même EP que le très entendu en club, à juste titre, « Oolooloo », le morceau qui suit est limite malsain avec cette sorte de petits « cliquetis » récurrents.

Gaiser – Mfnstmp

Infiné repointe le bout de son nez ces temps-ci, entre le futur très attendu premier EP de Spitzer, le premier album impeccable de Clara Moto et un EP de remixes pour le « Barock » des trois compères de Aufgang. Ce n’est pas la première fois que je l’avoue, mais Aufgang n’est franchement pas ma tasse de thé en temps normal, le mélange des pianos et des rythmes plus techno résultant plus de la pure cacophonie que de la mélodie géniale d’après moi. Mais lorsque leur morceau phare est remixé par Robert Hood, sorte de demi dieu de la techno, ça prend tout de suite une autre ampleur :

Aufgang – Barock (Robert Hood Remix)

Ensuite, un morceau issu de l’EP Silizium d’Apparat, EP qui m’aura permis de commencer à réellement apprécier le travail de celui-ci. Remixé ici par Telefon Tel Aviv, dont le dernier album aura tragiquement précédé le suicide d’un des deux membres, c’est juste beau. Je vois pas grand chose de plus à dire en fait…

Apparat – Komponent (Remix by Telefon Tel Aviv)

Comme ce post aura été relativement calme, je mets la dose côté druggy (qui constitue en temps normal la majorité de mon alimentation musicale) sur le dernier morceau. Un morceau acid, genre que j’aimerais définitivement connaître mieux, tant certains morceaux que j’ai eu l’occasion d’écouter possèdent une vocation cachée de lanceur interstellaire. Donc comme je disais, je mets le paquet pour les camés ici, et j’assume (même si ça plaît pas à tout le monde, mais « il faut de tout pour faire un monde »). C’est pas tout récent, c’est sorti sur le label Trax Records, et je remercie Elisabeth pour ça.

Phuture – Acid Trax

Sur ce : LOL, MDR.

2 Comments
  1. mhanskiin says:

    Le acid trax est sacrément violent…

  2. Beskidte Toner » Blog Archive ” Onsdags elektronik says:

    [...] Vi starter ligeså stille ud med et gammelt Telefon Tel Aviv remix – et stille nummer fuld af dybde. .mp3: Apparat – Komponent (Telefon Tel Aviv remix) [...]

Leave a Reply